Changement d'une alimentation sur du retro Sharp X68000 Compact (1992)

Bien souvent, le problème n'est pas loin...
Avatar de l’utilisateur
patate_violente
Site Admin
Messages : 11
Inscription : 25 mars 2019, 13:54

Changement d'une alimentation sur du retro Sharp X68000 Compact (1992)

Message par patate_violente » 27 mars 2019, 23:25

Un petit upgrade "exotique" dont j'avais envie de partager sur ce forum : le changement d'une alim d'un ordinateur Sharp X68000 (Compact) connu pour être le pionner Japonais dans certains jeux vidéos (Castelvania, Ghouls'n Ghosts...). C'est un amateur de jeux vidéos qui m'a rapporté cette machine rare avec un défaut d'alimentation..

Je n'étais pas né quand cette machine est sortie, mais j'ai appris quelques trucs en faisant l'upgrade.
Ces machines conçu à partir de 1987 bénéficiaient déjà d'un un système d'alimentation similaire aux alimentations ATX standard (1995) permettant de faire fonctionner / éteindre l'alimentation sur pression d'un bouton, et fournissant un 5V standby et toutes les tensions qu'on a aujourd'hui avec une alim ATX standard.

Note: pour mettre un peu de piquant dans l'affaire, j'ai réussi à mettre en panne la bestiole (possiblement avec mon alim modulaire) :oops: Finalement plus de peur que de mal, j'ai possiblement endommagé une porte logique ce qui me donnait un signal étrange en signal power... tout est par là je ne m'attendais pas à une solution aussi radicale :roll:

Bref, un petit tour de l'upgrade type "bichonage" de cette machine :
71.jpg.png
A savoir sur ces vieilles machine,
  • il n'y a pas de schéma mais énormément de wiki sur les opérations les plus classiques, heureusement qu'on peut compter sur les communautés de réparateur  :!:
  • le remplacement de l'intégratité des condensateurs est monnaie courante toutes les quelques décennies (un "capacitor-kit")
Changer une vieille alim
Inutile de réparer cette alim de plus de 25 ans : fonctionnant en 110V uniquement (Japon), non reliée à la terre, une shield en métal s'occupant d'absorber les charges. Et puis insérer une alim standard, ça permet d'être tranquille ensuite. Donc pas de temps à perdre sur cette alim de plus de 25 ans et tant mieux je n'ai pas la patience de changer des dizaines de vieux condensateurs :P

Pour alléger l'alim quand la place est limitée, il faut couper les câbles au niveau du circuit imprimé
10.jpg.png
Le système d'allumage est sur cet ordinateurs inversé par rapport à la nouvelle norme.
:arrow: C'est à dire que la console court-circuite le signal power on à la masse pour signaler que l'alim doit être au repos, et inversement pour laisser l'alim au repos. Tout ça, c'est le circuit logique de la carte mère qui s'en charge, afin de pouvoir arrêter  le système et d'être prêt avant de passer en veille.

Pour palier à cette particularité, j'ai utilisé le circuit logique avec 6 inverseurs (un seul nécessaire) 74LS04N. Je n'ai rien inventé, tout est dans un wiki :)
La tension VpowerOn sera inversée (0 ou VpwrOn) si la signal en entrée de la porte logique est haut ou bas.
50.jpg.png
74LS04.gif

L'ATX standard
L'alimentation la plus petite (du moins la plus étroite) que j'ai pu trouver est celle au format Slim ATX, fournissant de façon très standard comme toute alimentation ATX :
  • 5VpwrOn : le signal à fermer avec le Ground, pour faire fonctionner l'alim ou non (c'est la carte mère qui se charge de rendre son fonctionnement simple)
  • 5Vsb : le 5V délivré en stand-by, permettant d'alimenter nos ports USB, voyant de mise en veille...
  • 12V : la tension généralement utilisée par le processeur, carte graphique, et sur les ports d'alim Sata
  • 5V : qu'on retrouve à peu près partout aussi
  • -12V : qu'on retrouve sur le ports alim ATX, sur la carte mère, faible ampérage
  • 3.3V : une tension qu'on retrouve pour alimenter la RAM par exemple
Astuce :idea: si vous cherchez à allumer une alimentation ATX sans carte mère un jour, il suffit de relier le cable VpwrOn (gnéralement vert) à la masse, et l'alim se mets à fournir toutes les tensions
24-pin_ATX_power_connector.jpg

Changement de la batterie du BIOS
La machine ne devait pas rester plus de quelques minutes hors tension, sous peine d'avoir à reparamétrer le BIOS à chaque allumage :evil:
L'occasion de changer la batterie bouton au Lithium 3V par une classique CR2032. Comme le support pour pile bouton était plus petit, j'ai soudé des pin d'extensions (que vous retrouvez dans les petits kit d'électronique pour les board prototype)
40.jpg.png
41.jpg.png

Intégration du reste
Pour le reste c'est du bricolage simple. Ma Dremel a servir à couper proprement les renforcement plastique pour faire la place à l'alimentation qui tenait vraiment juste.
12.jpg.png
dremel®4000-9180.jpg
Le circuit breadboard contenant la logique d'inversement de l'alim est placé dans une boîte de Frisk, idéal :P
Et un peu de cable management, je recommande d'avoir du chatterton (scotch isolant) de toutes les couleurs 8-)
62.jpg.png
A l'époque, le constructeur trouvait ça bien de faire courir le cable d'alimentation sans port mâle de raccordement au boitier :shock: L'occasion de faire sortir un câble court mâle standard de ce type
45.jpg.png
70.jpg.png
Rien de fou, changer une alim :geek:
on se rend compte que les PC sont aujourd'hui standard sur les alims (et donc simple et rapide à changer contrairement à ici).. Et que contrairement à pas mal d'appareil, les séparer du 220V avec une alim et des tensions standards, ça permet d'éviter l'irréparable :)
Aucune idée si ça sera utile à quelqu'un un jour mais j'ai ajouté l'astuce sur le forum référence.

Répondre